Le bruit court....Il se propage ... la rumeur s'intensifie...
<-- Il pousse des cèpes!

Alors je pars sur les chemins et les sentiers, entre fougères et bruyères, 
pour mettre dans mon panier quelques jolis spécimens qui feront une belle poêlée

Mais c'est avant tout pour moi, le privilège d'arpenter la forêt... avec un but !

Je cherche des cèpes... quand d'autres les ramassent...!
C'est une différence que j'aime à souligner.

Cela me laisse le temps de voir, d'entendre, de humer tout cet environnement familier...,
j'arpente les forêts depuis ma plus tendre enfance ,
 pourtant à chaque fois que mes pas foulent les tapis de mousse
je redécouvre l'antre mystérieuse du royaume des arbres.

 

 

Après l'effort, le réconfort...
Après l'effort, le réconfort...
Après l'effort, le réconfort...
Après l'effort, le réconfort...
Après l'effort, le réconfort...
Après l'effort, le réconfort...
Après l'effort, le réconfort...
Après l'effort, le réconfort...
Après l'effort, le réconfort...

Et puis, mon dos se plaint et commence à faire traîner mes jambes

Quelques ronces, aidées des lianes de lierre et autres chevrefeuilles,
s'amusent à me faire des crocs-en-jambe, qui me mettent à terre
malgré le soutien de mon bâton de marche... La fatigue se fait sentir....!
Une petite ondée finit de sonner le repli
et cette grisaille relative me fait penser à un thé bien chaud accompagné ......
d'un cake aux poires!!!

 

On se croirait en automne, Non?

Vous en prendrez bien une petite tranche?
Vous en prendrez bien une petite tranche?
Vous en prendrez bien une petite tranche?
Vous en prendrez bien une petite tranche?
Vous en prendrez bien une petite tranche?
Vous en prendrez bien une petite tranche?

Vous en prendrez bien une petite tranche?

Retour à l'accueil