Mardi 29 septembre, en Corrèze

Appuyée contre ce joli puits , un bouquet d'anémones du Japon à ses pieds,
la Dame Roseline,  au regard perdu dans l'horizon, fête aujourd'hui son anniversaire.

Chaque année, nous nous offrons un petit séjour pour nos anniversaires respectifs
et cette année, nous sommes toutes deux, comblées par le choix de notre destination.

Dépaysement assuré, air revigorant de pureté, et soleil juste bien tempéré.
et la "cerise" du gâteau d'anniversaire... (si j'ose)
c'est la rencontre avec la Dame des lieux : Marie Josée...
Une de ces belles personnes qui marquent les chemins de la vie!

Grace à elle, fille du pays, conservatrice du vécu de ses ancêtres,
cette journée allait être très bien remplie!!! 

Après le petit dejeuner, où nous devons nous faire violence pour quitter la table,
tellement les discutions sont riches de confidences,
Elle nous conduit dans la forêt vers ses coins à champignons...
Nous sommes trois passionnées!


 

Et non! je ne vous montre pas nos cèpes, mais chacune avait cueilli de bien jolis spécimens!!!
Et non! je ne vous montre pas nos cèpes, mais chacune avait cueilli de bien jolis spécimens!!!
Et non! je ne vous montre pas nos cèpes, mais chacune avait cueilli de bien jolis spécimens!!!
Et non! je ne vous montre pas nos cèpes, mais chacune avait cueilli de bien jolis spécimens!!!
Et non! je ne vous montre pas nos cèpes, mais chacune avait cueilli de bien jolis spécimens!!!
Et non! je ne vous montre pas nos cèpes, mais chacune avait cueilli de bien jolis spécimens!!!

Et non! je ne vous montre pas nos cèpes, mais chacune avait cueilli de bien jolis spécimens!!!

Alors que nous avions prévu un pique nique au bord d'un lac, 
Marie-Jo proposa qu'on déguste ensemble, les cèpes tout juste récoltés.

Aussitôt dit, aussitôt fait!!!

Passion passe en cuisine(évidemment),
Marie-jo s'occupe de la table
et Roseline répond à tous les messages arrivés pour lui souhaiter un bon anniversaire!
((heu... faut vous dire qu'il y a quand même, quelques problèmes de reception pour les portables! mais contre toutes attentes, c'est mon vieux "crin-crin" qui passe le mieux))

Je n'ai pas de photos de ce doux et bon moment de convivialité
mais je vous assure que c'était fabuleux d'amitié et de rire,
comme si on se connaissait depuis toujours!

 

 

Mardi 29 septembre, en Corrèze

Quelques gouttes de pluies vinrent alors nous déloger de la table
et il était grandement l'heure de poursuivre le programme de la journée,
par une descente vertigineuse au barrage de Castang

Plusieurs arrêts photos et une angoisse à l'idée d'imposer à ma petite voiture, 
(qui decidément n'apprécie pas les pentes raides),
le voyage-retour, dans le sens de la montée, sur ces kilomètres de dénivelés.
Heureusement une jolie petite route, longeant le bord de la rivière
nous ramena tranquillement à Argentat.
 

Mardi 29 septembre, en Corrèze
Mardi 29 septembre, en Corrèze
Mardi 29 septembre, en Corrèze
Mardi 29 septembre, en Corrèze
Mardi 29 septembre, en Corrèze
Mardi 29 septembre, en Corrèze
Mardi 29 septembre, en Corrèze
Mardi 29 septembre, en Corrèze
Mardi 29 septembre, en Corrèze
Mardi 29 septembre, en Corrèze
Mardi 29 septembre, en Corrèze
Mardi 29 septembre, en Corrèze

Après un passage à la douche et une tenue vestimentaire plus adéquate,
c'est vers 20 heures que nous poussons la porte du restaurant 
"le Saint Jacques" à Argentat.

Heu... comment vous dire?  une fin de journée en apothéose!!!

Vous faire baver d'envie??? oui, j'aime assez...

Deux petites mises en bouche accompagnent l'apéritif
et ... imprévue,
une tasse de gaspacho de tomate pour faire attendre l'arrivée de la sublime entrée

Bien que l'attente soit très courte, j'ai le temps d'admirer le décor et les oeuvres de chef 
Pieces en sucre protégées dans des vitrines ,
preuves qu'ici, un pâtissier travaille le sucre avec talent,
participe certainement à des concours, 
et va combler notre gourmandise.

Tout est harmonie, ici... et le professionnalisme est évident. Un vrai "gastronomique" qui pourrait être étoilé!!! Clic sur image pour profiter de l'ambiance.
Tout est harmonie, ici... et le professionnalisme est évident. Un vrai "gastronomique" qui pourrait être étoilé!!! Clic sur image pour profiter de l'ambiance.Tout est harmonie, ici... et le professionnalisme est évident. Un vrai "gastronomique" qui pourrait être étoilé!!! Clic sur image pour profiter de l'ambiance.Tout est harmonie, ici... et le professionnalisme est évident. Un vrai "gastronomique" qui pourrait être étoilé!!! Clic sur image pour profiter de l'ambiance.
Tout est harmonie, ici... et le professionnalisme est évident. Un vrai "gastronomique" qui pourrait être étoilé!!! Clic sur image pour profiter de l'ambiance.Tout est harmonie, ici... et le professionnalisme est évident. Un vrai "gastronomique" qui pourrait être étoilé!!! Clic sur image pour profiter de l'ambiance.

Tout est harmonie, ici... et le professionnalisme est évident. Un vrai "gastronomique" qui pourrait être étoilé!!! Clic sur image pour profiter de l'ambiance.

Là, je ne vous raconte pas... vous n'en voudriez ! (rires)
Là, je ne vous raconte pas... vous n'en voudriez ! (rires)

Là, je ne vous raconte pas... vous n'en voudriez ! (rires)

Pour ma part, un mauvais choix, ayant voulu goûter les morilles... mais que je n'apprécie vraiment pas!
Pour ma part, un mauvais choix, ayant voulu goûter les morilles... mais que je n'apprécie vraiment pas!

Pour ma part, un mauvais choix, ayant voulu goûter les morilles... mais que je n'apprécie vraiment pas!

Nous avons craqué pour le même dessert ! il n'a pas fallu longtemps au chef pour décorer l'assiette de Roseline, d'une écriture gothique, de circonstance, réalisée au cornet,ce qui d'après ma Fifille est assez difficile
Nous avons craqué pour le même dessert ! il n'a pas fallu longtemps au chef pour décorer l'assiette de Roseline, d'une écriture gothique, de circonstance, réalisée au cornet,ce qui d'après ma Fifille est assez difficile

Nous avons craqué pour le même dessert ! il n'a pas fallu longtemps au chef pour décorer l'assiette de Roseline, d'une écriture gothique, de circonstance, réalisée au cornet,ce qui d'après ma Fifille est assez difficile

Un seul regret, c'est de ne pas connaitre la terrasse de ce restaurant,
mais nous y retournerons peut-être un midi d'été... Qui sait?

Voilà une belle journée qui restera dans nos mémoires!
Hélas, c'est bientôt la fin du voyage.

 

à suivre pour un dernier volet sur le périple corrézien.

Retour à l'accueil