Depuis longtemps, je partage avec vous, les bons et les mauvais moments!

***********************

Aujourd'hui, le dernier article de ce mois de mai, 
sera pour vous dire la peine immense qui nous a meurtri 
tout de suite après le bonheur du petit matin de ce dimanche

C'était la fête des mères....
Fifille m'avait comblé par un long entretien sur Skype, et par son petit colis;
plusieurs fidèles de ce blog m'avaient fait un gentil signe...

et puis, je suis allée m'occuper de la famille "oie"!

Je vous avais dit mes craintes pour la vie des oisons,
dès le départ pour l'étang de ces trois petites boules duveteuses...
parce que si la nature est belle, elle est aussi hostile et cruelle!

Hélas la peur n'arrête pas le danger...

Je vais abréger les détails et les signes évidents (pour moi)
que quelque chose n'allait pas!!!

Les petits grelotants de froid, collés ensemble et les deux oies à coté
mais silencieuses, aux aguets, manifestement inquiètes, 

sans réaction quand je ramasse les oisons pour les mettre dans ma veste polaire .

Je comprends qu'un drame a eu lieu cette nuit!
Dans un premier temps je pense que c'est le deuxième jars qui a diparu.

Mais il n'a pas fallu longtemps
pour que je réalise, que c'est le pire des scénario qui s'inscrit ici!!!

C'est la mère des oisons qui n'est plus là!!!
Elle aura donné sa vie pour défendre ses petits!!!

et c'est en ce jour de fête des mères
que j'ai pleuré 
"toutes les larmes de mon corps" (comme aurait dit maman...)

Depuis mes amies, ce n'est pas de tout repos!

Le papa-jars est formidable; il veille et fait de son mieux pour les éduquer, 
ne les quitte pas un seul instant,
 et celui que nous appelons le "tonton" lui prête mains fortes.

Je fais de mon mieux aussi...je multiplie les allées-venues!!!
J'essaie de protéger, enfants et parents dans la serre, pour la nuit et quand il pleut trop,
car en plus, le temps ne m'aide pas! 

Il faut savoir que, malgré tout son dévouement, sa bonne volonté,
un jars ne met pas de petits sous son aile,
donc le froid est lui aussi un ennemi...

Savoir aussi
que si le prédateur est un renard,
il reviendra les chercher tous, jusqu'au dernier......

Voilà
La mort a frappé là où je ne l'attendais pas;
mais certains diront sans doute que ce n'etait qu'une oie...

 

 

Adieu Fifine... On est là pour eux...

Adieu Fifine... On est là pour eux...

Retour à l'accueil