Dans cette maison, où l'on gémit entre rhume, angine, fatigue intense et arthrose invalidante ,

SOUDAIN...
alors qu'on n'y croyait plus...

des nouvelles vies viennent d'enchanter le lieu.

Je vous laisse en leur compagnie

Après 34 jours de couvaison,dans un coin improbable,hier soir, des pompons jaunes et noirs bougent sous maman-oie, prête à foncer sur le premier qui s'approche...
Après 34 jours de couvaison,dans un coin improbable,hier soir, des pompons jaunes et noirs bougent sous maman-oie, prête à foncer sur le premier qui s'approche...

Après 34 jours de couvaison,dans un coin improbable,hier soir, des pompons jaunes et noirs bougent sous maman-oie, prête à foncer sur le premier qui s'approche...

Ce matin, Papa-oie, fier comme il se doit,  vient chercher sa famille ...maman et ses trois petits, dont un plus clair et plus fragile (le dernier né)
Ce matin, Papa-oie, fier comme il se doit,  vient chercher sa famille ...maman et ses trois petits, dont un plus clair et plus fragile (le dernier né)
Ce matin, Papa-oie, fier comme il se doit,  vient chercher sa famille ...maman et ses trois petits, dont un plus clair et plus fragile (le dernier né)

Ce matin, Papa-oie, fier comme il se doit, vient chercher sa famille ...maman et ses trois petits, dont un plus clair et plus fragile (le dernier né)

Commence alors le long voyage (100 mètres) épuisant pour ces juste nés, mais très encadrés par des parents sur le qui-vive!
Commence alors le long voyage (100 mètres) épuisant pour ces juste nés, mais très encadrés par des parents sur le qui-vive!
Commence alors le long voyage (100 mètres) épuisant pour ces juste nés, mais très encadrés par des parents sur le qui-vive!

Commence alors le long voyage (100 mètres) épuisant pour ces juste nés, mais très encadrés par des parents sur le qui-vive!

Allez allez les enfants, murmure le père (qui a subit une attaque de prédateurs , il y a quelques jours,  mais ne sent plus sa douleur... allez la récompense est au bout du chemin, dit-il aux oisons épuisés qui s'effondrent sur leurs pattes tous les  quelques mètres;
Allez allez les enfants, murmure le père (qui a subit une attaque de prédateurs , il y a quelques jours,  mais ne sent plus sa douleur... allez la récompense est au bout du chemin, dit-il aux oisons épuisés qui s'effondrent sur leurs pattes tous les  quelques mètres;
Allez allez les enfants, murmure le père (qui a subit une attaque de prédateurs , il y a quelques jours,  mais ne sent plus sa douleur... allez la récompense est au bout du chemin, dit-il aux oisons épuisés qui s'effondrent sur leurs pattes tous les  quelques mètres;

Allez allez les enfants, murmure le père (qui a subit une attaque de prédateurs , il y a quelques jours, mais ne sent plus sa douleur... allez la récompense est au bout du chemin, dit-il aux oisons épuisés qui s'effondrent sur leurs pattes tous les quelques mètres;

et voilà l'arrivée, le droit au bonheur ! pas besoin d'expliquer longtemps... ça nage mieux que ça marche... Formidable!!!
et voilà l'arrivée, le droit au bonheur ! pas besoin d'expliquer longtemps... ça nage mieux que ça marche... Formidable!!!
et voilà l'arrivée, le droit au bonheur ! pas besoin d'expliquer longtemps... ça nage mieux que ça marche... Formidable!!!
et voilà l'arrivée, le droit au bonheur ! pas besoin d'expliquer longtemps... ça nage mieux que ça marche... Formidable!!!
et voilà l'arrivée, le droit au bonheur ! pas besoin d'expliquer longtemps... ça nage mieux que ça marche... Formidable!!!
et voilà l'arrivée, le droit au bonheur ! pas besoin d'expliquer longtemps... ça nage mieux que ça marche... Formidable!!!

et voilà l'arrivée, le droit au bonheur ! pas besoin d'expliquer longtemps... ça nage mieux que ça marche... Formidable!!!

L'étang prend une autre ampleur... le couple d'emplumés amoureux se retrouvent et s'accordent quelques instants de tendresse ...
L'étang prend une autre ampleur... le couple d'emplumés amoureux se retrouvent et s'accordent quelques instants de tendresse ...
L'étang prend une autre ampleur... le couple d'emplumés amoureux se retrouvent et s'accordent quelques instants de tendresse ...

L'étang prend une autre ampleur... le couple d'emplumés amoureux se retrouvent et s'accordent quelques instants de tendresse ...

Et nous les spectateurs, disons qu'il ne faut pas s'attacher....
parce-que beaucoup de dangers guettent ces petites merveilles; 
il leur faudra traverser tant d'embûches...
 

Hum... pas facile, la vie... mais tellement belle ! 

Retour à l'accueil