Et je m'envole
Vers le jardin de mes soucis
Je me console
Je suis chez moi, je suis d'ici
Je vire, je vole
Ce sont mes chardons, mes orties
 Mes herbes folles
Mes ronces et toute ma pharmacie

 

L'heure est aux blancs, aux parfums et aux bourdonnements.
L'heure est aux blancs, aux parfums et aux bourdonnements.
L'heure est aux blancs, aux parfums et aux bourdonnements.
L'heure est aux blancs, aux parfums et aux bourdonnements.
L'heure est aux blancs, aux parfums et aux bourdonnements.
L'heure est aux blancs, aux parfums et aux bourdonnements.
L'heure est aux blancs, aux parfums et aux bourdonnements.
L'heure est aux blancs, aux parfums et aux bourdonnements.
L'heure est aux blancs, aux parfums et aux bourdonnements.
L'heure est aux blancs, aux parfums et aux bourdonnements.
L'heure est aux blancs, aux parfums et aux bourdonnements.
L'heure est aux blancs, aux parfums et aux bourdonnements.

L'heure est aux blancs, aux parfums et aux bourdonnements.

Quelquefois j'me réveille la nuit
Et j'écoute la vie qui s'égoutte
Sur le toit la pluie tambourine
La complainte des rêves qu'on esquinte
Et j'entends les cancans
 Les coups de poings des tintouins
Le fracas des tracas
Et ça lutte et ça s'dispute
Quel tintamarre au ciel de la nuit...

 

Couleurs plus violentes... l'avancement des fleurissements est extraordinaire... la vie des fleurs passe si vite; alors j'essaie d'en emplir mes yeux et ma mémoire.!
Couleurs plus violentes... l'avancement des fleurissements est extraordinaire... la vie des fleurs passe si vite; alors j'essaie d'en emplir mes yeux et ma mémoire.!
Couleurs plus violentes... l'avancement des fleurissements est extraordinaire... la vie des fleurs passe si vite; alors j'essaie d'en emplir mes yeux et ma mémoire.!
Couleurs plus violentes... l'avancement des fleurissements est extraordinaire... la vie des fleurs passe si vite; alors j'essaie d'en emplir mes yeux et ma mémoire.!
Couleurs plus violentes... l'avancement des fleurissements est extraordinaire... la vie des fleurs passe si vite; alors j'essaie d'en emplir mes yeux et ma mémoire.!
Couleurs plus violentes... l'avancement des fleurissements est extraordinaire... la vie des fleurs passe si vite; alors j'essaie d'en emplir mes yeux et ma mémoire.!
Couleurs plus violentes... l'avancement des fleurissements est extraordinaire... la vie des fleurs passe si vite; alors j'essaie d'en emplir mes yeux et ma mémoire.!
Couleurs plus violentes... l'avancement des fleurissements est extraordinaire... la vie des fleurs passe si vite; alors j'essaie d'en emplir mes yeux et ma mémoire.!

Couleurs plus violentes... l'avancement des fleurissements est extraordinaire... la vie des fleurs passe si vite; alors j'essaie d'en emplir mes yeux et ma mémoire.!

Je traverse
Les massifs de tarabuste
Les averses
La forêt des idées noires
Jusqu'à ce banc là où tu m'attends...

Marcher jusqu'au banc, au bord de l'étang... entamer une causette avec miss Turtle et le grand héron, n'est pas toujours facile...Ils sont timides!!!
Marcher jusqu'au banc, au bord de l'étang... entamer une causette avec miss Turtle et le grand héron, n'est pas toujours facile...Ils sont timides!!!
Marcher jusqu'au banc, au bord de l'étang... entamer une causette avec miss Turtle et le grand héron, n'est pas toujours facile...Ils sont timides!!!
Marcher jusqu'au banc, au bord de l'étang... entamer une causette avec miss Turtle et le grand héron, n'est pas toujours facile...Ils sont timides!!!
Marcher jusqu'au banc, au bord de l'étang... entamer une causette avec miss Turtle et le grand héron, n'est pas toujours facile...Ils sont timides!!!
Marcher jusqu'au banc, au bord de l'étang... entamer une causette avec miss Turtle et le grand héron, n'est pas toujours facile...Ils sont timides!!!

Marcher jusqu'au banc, au bord de l'étang... entamer une causette avec miss Turtle et le grand héron, n'est pas toujours facile...Ils sont timides!!!

Et je m'envole
Vers le jardin de mes soucis
Ma camisole
Mon bel amour, mon éclaircie
Je vire, je vole
Parmi les chardons, les orties
Les herbes folles
Les ronces et toute ma pharmacie ...

et c'est aussi en rose que je vis,  en jaune que je ris;  dans le jardin de mes soucis .................
et c'est aussi en rose que je vis,  en jaune que je ris;  dans le jardin de mes soucis .................
et c'est aussi en rose que je vis,  en jaune que je ris;  dans le jardin de mes soucis .................
et c'est aussi en rose que je vis,  en jaune que je ris;  dans le jardin de mes soucis .................
et c'est aussi en rose que je vis,  en jaune que je ris;  dans le jardin de mes soucis .................
et c'est aussi en rose que je vis,  en jaune que je ris;  dans le jardin de mes soucis .................
et c'est aussi en rose que je vis,  en jaune que je ris;  dans le jardin de mes soucis .................
et c'est aussi en rose que je vis,  en jaune que je ris;  dans le jardin de mes soucis .................
et c'est aussi en rose que je vis,  en jaune que je ris;  dans le jardin de mes soucis .................
et c'est aussi en rose que je vis,  en jaune que je ris;  dans le jardin de mes soucis .................
et c'est aussi en rose que je vis,  en jaune que je ris;  dans le jardin de mes soucis .................

et c'est aussi en rose que je vis, en jaune que je ris; dans le jardin de mes soucis .................

Ce texte n'est pas de moi
Il est tiré de la chanson de Maurane, 
Le jardin de mes soucis

(introuvable aujourd'hui)

Le jardin est bien le mien, par contre...
Chaque jour, il embellit !

Aujourd'hui il pleut sur lui...
C'est bon pour certains, mais tellement destructeur pour d'autres.
Comme les larmes....

A bientôt
 

Retour à l'accueil