Quelle audace ! Envie de sortir des sons de ma besace, pour qu'ils s'entrelacent,  se placent,

loquaces, comme les mots d'un Nougaro...

 

Des mots comme des "caillaces", rebondissent sur la glace, 

Des pierres qui se fracassent, sur le mur du palace

L'image dans le miroir pour un face à face ,

Je contourne la préface, renie la dédicace, 

Je fuis , je me déplace pour un volte-face

J'oublie le temps fugace, de cet espace.

Trop meurtrie la cuirasse, fendue la carapace, 

Voir son reflet comme une menace

La peur du rétroviseur verglace...,la grimace en disgrâce 

Je ne veux pas voir celle qui me fait face,

Je veux qu'elle s'efface sans laisser de trace.

 

Retour à l'accueil