Hier encore tu parlais de vacances,  de pique-nique, de plage ensoleillée,

Tu faisais des réserves, des bocaux, des conserves, pour égayer l'hiver,

tu flânais au jardin... un bouquin à la main... tu étais presque bien...!

C'était hier................................!

Un rictus d'amertume  remplace ton rire soudainement figé devant l'insoutenable,...

Tes mains cachent tes yeux et bouchent tes oreilles, tu refuses d'y croire...

Ta douleur de maman écrit à l'encre noire, une liste d'injustices...

Les incompréhensions, les doutes et les questions, prennent toute la place...

Ton coeur se vide; tu es seule, démunie, impuissante; tu es si lasse!

"Inutile"..."rejetée"..."incapable"...Tous ces mots font ronde dans ta tête meurtrie!

Ta peur emplit l'espace, rebondit sur les murs, te frappe en plein visage!!!

Ton cri n'est que silence! pas d'écho, pas d'appui, pour t'aider à faire face...

 Tu te bats  sans fusil...avec l'espoir et la patience comme seuls outils .

 Tu connais l'ennemi, c'est une maladie... qui attaque ton petit !!!

Cachée, en embuscade, contenue tant bien que mal, prête à jaillir de la torpeur

La voici de nouveau, encore plus violente, qui bondit du semblant d'oubli...

Te dire par des mots qui semblent dérisoires, que demain sera beau...

Tu ne saurais l'entendre...

Mais peut-être voudras-tu voir, qu'aux lueurs de l'aube,

mes pensées t'accompagnent et t'offre mon soutien... 

 

 

Retour à l'accueil