Que personne ne sorte!!!on m'a volé un sentiment!!!

Madame "Gendarmerie" prenez ma plainte, je vous prie...
Un malotrus, un ennemi, s'est emparé de mon outil?
Pensez! ma porte était grande ouverte...
sans droits d'entrées ou de sorties...pas de clés, pas d'interdits;
N'êtes-vous point habilitée pour rechercher les disparus???

On m'a volé un sentiment... 

je l'avais posé là, sur cette belle chose et, il est disparu avec un courant d'air...
à peine si j'ai vu qu'il déviait d'un coup à l'approche d'un dos d'âne...
où j'avais ralenti pour me poser un peu...
après les coups portés par toutes les ornières qui m'avaient secoué!!!

 On m'a volé un sentiment...

C'était dans un cahot, une absence de joie, un de ces moment gris, où la brume nous noie... 
Perdue dans un dédale de chemins inconnus, où chaque marche était un faux pas
j'avais, bête et crédule, besoin de lui parler ....mais il n'écoutait pas...
L'avait-il jamais fait, d'ailleurs? Me serai-je trompée sur ce sentiment la?! 

 On m'a volé un sentiment.......

      Madame "Gendarmerie" prendra ma déposition pour "disparition".
Elle est bien désolée que l'on m'est dépouillé,
mais aussi m'avertit...que si le sentiment est majeur... 
il a le droit d'aller voir ailleurs, sans être poursuivi.

Faisant fi de mes cris....tout le monde est sorti... mon sentiment aussi !

Peut-être après tout, n'était-il qu'une impression... une image de l'esprit;
une quelconque tromperie, un effet d'optique, un mirage...
Un reflet dans les méandres du cours du temps ...
Encore  un rêve...d'utopiste

         jardin et brulis 033

Retour à l'accueil