Te souviens -tu, Dame Nature,  du printemps de l'an passé;
      Te souviens-tu , ma mie, du petit coin dans le pré...

 083

      Quel fouillis, quel emmêlé...

028

Une aquarelle imaginée par des lutins et des fées

030

      Même la lumière se faisait floue pour adoucir tous les contours

032.JPG

Du bleu, de rose, et du doré, longeaient le mur de vielles pierres 

 087088

Des campanules et des rosiers, tendres émois de matinées

036.JPG

      et des corolles orangé , pour réveiller l'instant d'après

       119.JPG

Juste à coté,  la roue qui tourne sur les ans...cette vue d'éternité ...

084.JPG

Te souviens-tu Dame Nature, de revenir en mars/avril
Te souviens -tu, ma mie, de poser là ton âme bucolique...
Laisse aller au bout du chemin, la joie d'attendre ce présent, cet ami...

Le printemps.

 

Retour à l'accueil